Florence Meier

                                              Comédienne et metteur en scène

Après une licence d’études théâtrales et différents stages professionnels et cours privés, elle rencontre le metteur en scène Olivier Maurin et la Cie Lhore dana en 1998. Elle devient collaboratrice artistique sur le spectacle « La Terrible voix de Satan » en 1999, comédienne dans « Le square » de M.Duras en 2001 puis dans « Mardi » d’E. Bond en 2002 au théâtre de l’Aire libre à Rennes mis en scène par O. Maurin. Elle joue également dans « Le mot chien aboie-t-il ? » en 2004  : un spectacle itinérant dans les villages de l’Ain mis en scène par O. Maurin, organisé par la Maison du théâtre dont il est le directeur. Elle joue en 2001 avec la Cie 1er Acte (Lyon) et en 2003 avec la Cie « Le chant de la Carpe » (Niort)

Dans un même temps, elle devient metteur en scène avec la création de son premier spectacle en 1999 « Des diseuses », à partir de témoignages de femmes détenues. Elle crée la Cie « La parole de »  en 2003 dans le désir d’approfondir sa recherche sur le témoignage et la parole au théâtre.

En 2010 elle crée avec Didier Chrétien un collectif de spectateurs dans le finistère : « Les petites scènes déménagent » dans le but de développer les modes de rencontres entre artistes et spectateurs.

Depuis 2010 elle travaille en étroite collaboration avec la Maison des passages: association qui défend le multiculturalisme et tente des passerelles entre le milieu artistique et le monde militant.